Place et rôle de l’identification aux personnages dans l’enseignement de la littérature – 12 décembre

L’identification à des personnages romanesques est une expérience commune aux grands lecteurs (les écrivains lecteurs, les critiques ou les chercheurs en littérature) et aux lecteurs en formation au cours de leurs pratiques culturelles privées ou pour peu qu’un protocole d’enseignement les y incite. Il est donc utile de questionner les processus identificatoires, leurs sources et leurs conséquences à la fois en littérature et en didactique littéraire.

Les trois communications du séminaire du 12 décembre 2019 relèvent de ce dernier champ. Selon des focales différentes et complémentaires, elles examineront l’identification aux personnages de romans patrimoniaux comme vecteur et objet d’enseignements littéraires dans le secondaire.

Programme

Chaque communication durera 30 minutes et sera suivie d’un temps d’échange de 20 minutes.

14h00 Introduction par Laetitia Perret et Pierre Moinard : Approches didactiques de l’identification, mises en perspective historique, théorisations et analyses des enseignements

14h20 Laetitia Perret, MCF (9e), Université de Poitiers, Forellis B2 : Institution scolaire et processus identificatoires dans l’enseignement de la littérature au lycée. 1840-2019

L’institution scolaire invite-t-elle les lycéens et les lycéennes à s’identifier aux personnages de romans ? C’est à cette question que tentera de répondre cette communication, d’un point de vue historico-didactique (Bishop, 2013), en analysant les textes officiels français parus depuis le milieu du XIXe siècle et six manuels de première parus entre 2010 et 2016, dans lesquels sera analysé l’objet d’études « le personnage de roman du XVIIe siècle à nos jours ».

15h10 Pierre Moinard, MCF (9e), Université de Poitiers, Forellis B2 : De l’identification empathique à l’exploration de significations sur des forums scolaires de lecteurs

La contribution questionne les trajectoires interprétatives permises par les partages en ligne par des collégiens et lycéens de retours sur des lectures identificatoires de textes patrimoniaux. Les analyses des pratiques d’enseignement hybrides s’appuient sur une théorisation originale de la conduite identificatoire des apprentis lecteurs.

16h10 Alina Nastase Gonzalez, ATER, Université de Caen, Forellis B2 : Le jeu vidéo : un changement de paradigme dans l’identification du lecteur avec le personnage

La contribution situe la question de la réception littéraire sur le terrain de la transmédialité, en étudiant l’adaptation du roman La Bête humaine d’Émile Zola en jeu-vidéo pédagogique 2D qui envisage la lecture comme une activité dynamique et ludique dans l’approche subjective de l’enseignement de la littérature, au collège et au lycée.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.